DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bélarus: la pression s'accroît sur l'opposition trois jours avant la présidentielle

Vous lisez:

Bélarus: la pression s'accroît sur l'opposition trois jours avant la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

A trois jours de l‘élection présidentielle au Bélarus, la pression s’accroît sur l’opposition. Le chef du KGB biélorusse a menacé ceux qui manifesteraient dimanche de prison à vie ou de peine de mort. Certains partisans de l’opposition ont déjà dit qu’ils manifesteraient.

Stepan Soukhorenko a tenu une conférence de presse pour préciser ses propos:“Ceux descendront dans la rue au soir du 19 mars pour destabiliser la situation seront qualifiés de terroristes et tomberont sous un article du code pénal qui prévoit jusqu‘à 25 ans de prison, la réclusion à vie ou la peine de mort. Certaines personnes dans l’opposition prépare une tentative de coup d’Etat”. Le chef du KGB a également annoncé que des armes avaient été retrouvées et il a montré une vidéo dans laquelle un homme affirme avoir été formé au terrorisme en Géorgie. Une vidéo dénoncée par l’opposition qui y voit une nouvelle manipulation du pouvoir. Alexandre Loukachenko qui brigue un nouveau mandat de 5 ans est à la tête du pays depuis 12 ans. Sa réélection en 2001 avec plus de 75% des voix avait été saluée par Vladimir Poutine mais les observateurs de l’OSCE ne l’avait pas reconnue. Washington le qualifie de “dernier dictateur en Europe”. L’opposition qui est représentée par plusieurs candidats rêve elle d’une révolution à l’ukrainienne… A Minsk, le slogan est déjà trouvé… après l’orange de Kiev, c’est le jean qui a été choisi…