DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tests de médicaments en Grande-Bretagne: La polémique

Vous lisez:

Tests de médicaments en Grande-Bretagne: La polémique

Taille du texte Aa Aa

La polémique enfle en Grande-Bretagne après l’hospitalisation de six hommes qui ont accepté de tester un nouveau médicament. Ils sont depuis mercredi en soins intensifs, deux d’entre eux dans un état critique, les quatre autres dans un état grave. Les essais ont été stoppés. L’Agence britannique de régulation des médicaments avance des explications. “Il y a plusieurs causes possibles dit ce médecin. C’est peut-être un problème de fabrication du produit. C’est peut-être une erreur de dosage ou des effets secondaires totalement imprévus qui n’ont pas pu être détectés dans les études préalables. Tant que l’enquête n’a pas abouti, il est impossible de spéculer.”

La presse s’est emparée de cette affaire sans précédent dans le pays et pointe du doigt le cadre juridique qui entoure ces essais cliniques grassement rémunérés. Ce jeune Britannique de 21 ans était prêt à jouer les cobayes. Mais à la lecture du contrat, il a préféré renoncer. “Quand on m’a donné les conditions, je n’ai pas pris suffisamment le temps de les lire. Il y avait quelqu’un derrière moi qui m’expliquait en même temps la situation, les phrases, ce dont je n’avais pas besoin. Il m’a demandé 3 ou 4 fois de signer, ce qui m’a mis très mal à l’aise.”

Ce médicament testé pour le compte d’un laboratoire allemand était un nouveau traitement contre la leucémie, la polyarthrite et la sclérose en plaque. La Grande-Bretagne a alerté ses voisins européens car le produit pourrait être testé dans d’autres pays.