DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Essais cliniques ratés : témoignage d'un rescapé traumatisé

Vous lisez:

Essais cliniques ratés : témoignage d'un rescapé traumatisé

Taille du texte Aa Aa

Six jeunes britanniques sont toujours en soins intensifs à Londres à la suite d’un essai clinique raté. Deux autres cobayes avaient reçu des placebos. Cet étudiant de 23 ans a été traumatisé par cette expérience et il avoue volontiers qu’il n’est pas près de recommencer malgré le salaire perçu. Ce rescapé raconte ce qu’il a vécu : “Quand le monsieur sur ma gauche a commencé à crier disant que sa tête lui faisait mal, qu’il avait chaud, qu’il ne pouvait plus respirer et qu’il hyper ventilait, ils lui ont mis un masque à oxygène. C‘était comme si quelqu’un le poignardait dans le dos parce qu’il criait que son dos le faisait souffrir et il n’arrêtait pas de répéter ‘docteur mon dos, qu’est qui se passe, mon dos, mon dos’. C‘était comme si quelqu’un lui donnait des coups dans le dos, il était voûté, c‘était vraiment horrible…”

Les victimes se sont prêtées lundi à un essai thérapeutique réalisé pour la première fois sur des humains pour un médicament contre la leucémie et la sclérose en plaque. L’avocate de l’une des victimes a demandé l’ouverture d’une enquête : “La signature d’une décharge n’exclu pas la compagnie pharmaceutique de prendre l’entière responsabilité si s’est opportun”. Les médecins chargés de sauver la vie des six victimes ont avoué jeudi se trouver face à un cas unique, obligés de trouver un remède sans encore comprendre pourquoi le test à mal tourné. Deux des cobayes se trouvent toujours dans un état critique.