DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : premier front commun de l'opposition contre Bachar al-Assad

Vous lisez:

Syrie : premier front commun de l'opposition contre Bachar al-Assad

Taille du texte Aa Aa

Bachar al-Assad finira-t-il comme le dictateur roumain Ceaucescu ? L’ancien vice-président syrien en est convaincu et il prépare déjà la suite. Abel-Halil Khaddam qui vit en exil à Paris a participé à une réunion de l’opposition syrienne à Bruxelles ce vendredi.

Pour la première de son histoire, toutes ses composantes étaient là avec comme objectif de former un gouvernement en cas de chute du régime de Damas. Les Etats-Unis soutiennent cette initiative et ils souhaitent financer l’opposition syrienne à hauteur de 5 millions de dollars. Mais le président syrien a réagi très rapidement. Bachar al-Assad rappelle à Washington que le rôle de la Syrie est indispensable au Moyen-Orient : “ils ne peuvent pas isoler la Syrie car si ils veulent parler de paix, alors la Syrie est essentielle. Si ils veulent lutter contre le terrorisme, alors la Syrie est essentielle. Si ils veulent un Irak stable alors la Syrie est essentielle. Si ils isolent la Syrie alors ils s’isolent eux-mêmes et ces problèmes ne seront jamais résolus”. Le régime de Damas est sous pression depuis des mois. La communauté internationale, notamment les Etats-Unis et la France, ont dénoncé son attitude dans l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri l’an dernier. Autres griefs, son rôle supposé dans la destabilisation des territoires palestiniens et dans la rébellion irakienne.