DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alexandre Loukachenko montre quelques signes de nervosité à la veille des présidentielles

Vous lisez:

Alexandre Loukachenko montre quelques signes de nervosité à la veille des présidentielles

Taille du texte Aa Aa

Dans une allocution télévisée le Chef de l’Etat biélorusse n’a pas caché son envie de “briser le cou” de l’opposition. Il veut faire passer l’envie à certains d’essayer de faire tomber son régime comme récemment en Ukraine ou en Géorgie.

Au pouvoir depuis 12 ans, Alexandre Loukachenko semble assuré de remporter un nouveau mandat ce dimanche. L’opposition et les occidentaux dénoncent le verrouillage des urnes. Lukachenko a repris à son compte les menaces formulées quelques jours plus tôt par les services secrets. Pas question qu’il laisse un coup d‘état se produire et ceux qui tenteront de destabiliser le pouvoir encourrent la prison à vie et même la peine de mort. Il a également lancé un avertissement contre les institutions qui soutiendraient l’opposition. Une mise en garde qui a indigné le Haut Représentant pour la politique extérieure de l’Union Européenne Javier Solana. L’OSCE pour sa part s’est dite hier de plus en plus préoccupée par la situation dans le pays que ce soit pour les intimidations contre l’opposition et le travail des observateurs des internationaux. Dans le rang de l’opposition, pas question de flancher. Lors de leur dernier meeting vendredi soir, qui n‘était pas autorisé par le pouvoir, les leaders du mouvement, Alexandre Milinkevitch et Alexandre Kozouline ont appelé à manifester pacifiquement dès dimanche soir.