DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Craintes de violences à l'occasion des présidentielles biélorusses

Vous lisez:

Craintes de violences à l'occasion des présidentielles biélorusses

Taille du texte Aa Aa

La crainte de violences monte en Biélorussie après de nouvelles menaces du président Alexandre Loukachenko. Les Biélorusses sont appelés ce dimanche à élire un nouveau chef d’Etat. Mais de l’avis de nombreux analystes le scrutin est acquis au président sortant.

Alexandre Loukachenko craint plus que tout de voir organisée une révolution sur le même mode qu’en Ukraine ou en Géorgie. Ces derniers jours, avec l’appui des services secrets, il a multiplié les menaces, promettant de faire ouvrir le feu sur les manifestants.Samedi la police a fait évacuer les bureaux d’un parti d’opposition sous le pretexte d’une alerte à la bombe. Plusieurs personnes ont été arrêtées. Les autorités font monter la pression. Malgré tout, l’opposition a décidé de maintenir un gigantesque concert organisé samedi soir qui a réuni des milliers de personnes dans la capitale Minsk. Alexandre Milinkevitch a réitéré son appel à une manifestation pacifique dès la clôture des scrutins. “Nous obtiendrons la liberté, la vérité et la justice” a-t-il lancé à la foule. “Et que le rock biélorusse que nous aimons tant vive pour toujours”. Milinkevitch s’est dit convaincu que la police n’osera pas tirer sur la foule…