DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : anniversaire sanglant de l'invasion américaine

Vous lisez:

Irak : anniversaire sanglant de l'invasion américaine

Taille du texte Aa Aa

C’est dans la violence que l’Irak s’apprête à célébrer le troisième anniversaire du début de l’occupation américaine. Dans la région de Ramadi au nord de Bagdad, huit personnes, dont un jeune garçon et ses parents, ont été tués dans une attaque américano-irakienne en réaction à une embuscade dans laquelle est tombé un convoi américain.

Dans le nord également, l’opération “Swarmer”, décrite comme le plus grand raid américain par hélicoptère en trois ans en Irak, est toujours en cours dans la région de Samarra. Elle devrait se poursuivre au moins jusqu‘à ce lundi ou mardi. 83 rebelles ont été arrêtés selon l’armée américaine dans cette opération, et au moins quinze dépôts d’armes et de munitions ont été mis à jour. Violence donc entre soldats de la coalition et ce que les Américains nomment les terroristes, mais violences également entre Irakiens : le pays se déchire toujours un peu plus entre Sunnites et Chiites notamment, ce qui a fait dire à l’ancien Premier ministre Allaoui que l’Irak était en guerre civile et allait s’effondrer. Jalal Talabani, le président irakien, a déclaré que le pays au contraire s’achemenait vers une solution d’entente nationale. Mais sur le terrain les Chiites ont été victimes d’une nouvelle attaque, perpétrée avec des missiles longue portée cette fois : à Kerbala, en plein pélerinage de l’Achoura, trois missiles Grad, dont un seul a touché la ville, ont été tirés sur la ville sainte. Pas de victime cette fois à déplorer.