DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une poignée d'opposants au régime bélarusse résiste à la pression des autorités

Vous lisez:

Une poignée d'opposants au régime bélarusse résiste à la pression des autorités

Taille du texte Aa Aa

Malgré l’arrestation d’une centaine de personnes, le noyau dur des manifestants tient le camp installé dimanche place d’Octobre, à Minsk, pour réclamer la tenue de nouvelles élections présidentielles.

Au troisième jour de la manifestation près de 300 personnes sont rassemblées ici à l’appel du leader de l’opposition qui a veillé toute la nuit à leurs côtés. Alexander Milinkevitch conteste la réélection, frauduleuse selon lui, du président Alexander Loukachenko. Pour obtenir gain de cause, l’opposition est prête à tout. Les manifestants se relaient pour ne pas laisser la place vide. “Nous attendons jusqu‘à ce que d’autres prennent le relais, explique une manifestante. Nous aimerions dormir au moins quelques heures. C’est vraiment très dur de rester debout plus de 12 heures de suite. Mais nous reviendrons si c’est possible.” Rien n’est moins sur. La police bélarusse interpelle les personnes qui quittent la place et les empêche de revenir. Le gouvernement a en outre ouvert une enquête pour “terrorisme” concernant l’organisation de ces manifestations. Un climat de terreur dénoncé par les Etats-Unis. L’Union européenne annonce pour sa part qu’elle pourrait adopter des sanctions contre Minsk. Seul le président russe Vladimir Poutine a félicité son homologue bélarusse Alexander Loukachenko pour sa victoire électorale.