DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Pays basque espagnol, l'une des régions les plus autonomes d'Europe

Vous lisez:

Le Pays basque espagnol, l'une des régions les plus autonomes d'Europe

Taille du texte Aa Aa

Euskal Herria, c’est le rêve de l’ETA. Cette “terre des basques” inclut selon elle l’Euskadi, le Pays basque espagnol mais aussi la région autonome espagnole de Navarre et les trois provinces basques françaises : celle du Labourd, de la Soule et de la Basse-Navarre.

La réalité, c’est l’actuel Pays basque espagnol, l’une des régions les plus autonomes de l’Union européenne. Son statut, dit de Guernica, a été adopté en 1979 et la Constitution espagnole de 1978 reconnaît “les droits historiques des territoires autonomes”. Ce statut a doté le Pays Basque espagnol d’un gouvernement et d’un parlement autonome. L’autonomie est très large. Le Pays basque espagnol dispose de sa propre police. La Guardia Civil et la police nationale espagnole sont également présentes dans la région. Elles interviennent dans les ports, les aéroports, les douanes et la lutte contre le terrorisme. Après avoir été interdit sous la dictature franquiste, l’Euskera, la langue basque, est désormais officielle au même titre que le Castillan. Elle est actuellement parlée par plus de 25% de la population et les panneaux de signalisation sont écrits en basque. Le Pays basque espagnol dispose également d’une autonomie fiscale très étendue ce qui en fait l’une des régions les plus riches d’Espagne. Les impôts, notamment sur le revenu, sont du ressort du gouvernement autonome du Pays basque espagnol. Outre l‘éducation, les compétences administratives sont multiples, les principales concernent l’agriculture, l’industrie, la culture et le tourisme.