DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de retrait du CPE pour Dominique de Villepin, mais le dialogue doit continuer

Vous lisez:

Pas de retrait du CPE pour Dominique de Villepin, mais le dialogue doit continuer

Taille du texte Aa Aa

En France, Dominique de Villepin ne retire pas le Contrat Première Embauche (CPE). Reçues pendant une heure à Matignon vendredi après midi, les cinq grandes confédérations syndicales n’ont pas réussi à convaincre le Premier ministre français.

Toutefois les syndicalistes ont obtenu de Dominique de Villepin qu’il reçoive les organisations étudiantes plus rapidement, dès samedi matin. Le chef du gouvernement souhaite que le dialogue amorcé ce vendredi avec les syndicats se poursuive : “Chacun a conscience de l’importance de la crise actuelle et des enjeux… La sécurité, la reprise des cours, les examens, et bien sûr l’emploi des jeunes”. Le Premier ministre a annoncé la création du contrat Première Embauche en janvier dernier. Ce fameux CPE, destiné au moins de 26 ans, prévoit entre autre que le salarié puisse être licencié sans justification pendant les deux premières années. Cette disposition très controversée a conduit les jeunes dans la rue début février après l’adoption en urgence de la loi par le parlement. Depuis le mouvement n’a cessé de prendre de l’ampleur. Reste que la montée des violences pèse de plus en plus sur la crise du CPE.Les manifestations sont désormais systématiquement ponctuées par des mouvements de casseurs. Depuis le début des manifestations 1.420 personnes ont été interpellées dont 630 pour la seule journée de jeudi. Les syndicats ont lancé un appel à la grève interprofessionnelle pour ce mardi.