DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La situation dégénère au Bélarus

Vous lisez:

La situation dégénère au Bélarus

Taille du texte Aa Aa

Déjà très tendue depuis une semaine, la situation a dégéné ce samedi au Bélarus. Le numéro 2 de l’opposition Alexander Kozouline a été arrêté par la police dans une rue de Minsk alors qu’il s’avançait avec des fleurs vers l’un des chefs des forces de l’ordre.

Kozouline était accompagné de militants de l’opposition qui se rendaient en cortège vers la prison où des centaines des leurs ont été incarcérés ces derniers jours. Des accrochages violents se sont également produits entre les forces spéciales qui bloquaient la rue et les manifestants. La police anti-émeutes a repoussé et dispersé la foule à coups de matraques et de gaz lacrymogènes. Plusieurs personnes ont été blessées. Alors que Kozouline était interpellé, Alexander Milinkevicth, le numéro 1 de l’opposition se trouvait dans un commissariat pour réclamer la libération de son porte-parole. Auparavant, dans la matinée, l’opposition avait bravé les autorités en organisant un grand rassemblement dans un parc de Minsk pour dénoncer une nouvelle fois la réélection dimanche dernier du président Alexander Loukachenko avec plus de 80% des voix. La tension était également perceptible autour de la place d’Octobre, haut-lieu de la constestation lorsque la police a commencé à repousser la foule grandissante des manifestants. Une foule armée de fleurs et des drapeaux de leurs partis.