DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour au calme au Bélarus, l'Union européenne réclame la libération des opposants

Vous lisez:

Retour au calme au Bélarus, l'Union européenne réclame la libération des opposants

Taille du texte Aa Aa

Le calme est revenu ce dimanche au Bélarus après les tensions et la répression de la veille. Après une semaine de constestation, l’opposition bélarusse, menée par Alexander Milinkevitch, espère avoir ouvert une brêche dans le régime autoritaire du président Lukachenko.

L’Union européenne a appelé à la libération d’Alexander Kozouline, l’un des chefs de l’opposition arrêté samedi après-midi. Celui-ci serait incarcéré au centre de détention de Jodino. Selon sa femme, il a été inculpé d’hooliganisme, un crime passible de six ans de prison. Cette première arrestation d’un leader de l’opposition fait craindre la concrétisation des menaces des autorités à l’encontre des contestataires. Après une semaine de manifestation, le président Lukachenko s’est dit déterminé à mettre fin au mouvement. Près de 900 personnes ont été arrêtés au cours de la semaine.