DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : nouvelle petite phrase de Berlusconi contre la gauche

Vous lisez:

Italie : nouvelle petite phrase de Berlusconi contre la gauche

Taille du texte Aa Aa

La dernière petite phrase de Silvio Berlusconi. Alors qu’il était en meeting à Naples, le chef de file de la coalition de centre-droit et président du conseil italien, a voulu atteindre l’opposition en s’attaquant à ses membres communistes ou ex-communistes. Depuis quelques semaines, Silvio Berlusconi a donné un ton virulent à sa campagne, s’attaquant tour à tour aux magistrats ou encore au patronat.

“J’ai plusieurs fois été accusé d’avoir dit que les communistes mangeaient les enfants, mais lisez le livre noir du communisme et vous découvrirez dans la Chine de Mao, ils ne mangeaient pas les enfants, ils les faisaient bouillir pour servir d’engrais dans les champs. C’est une chose horrible, mais c’est vrai”, déclare Silvio Berlusconi. Une attaque en règle applaudie par les sympathisants de Forza Italia, mais ignorée par la coalition de l’opposition de centre-gauche car elle n’est pas nouvelle. Romano Prodi, son chef de file, en tête dans les intentions de vote, n’est pas sur la même longueur d’ondes, il préfère parler concret : “qu’ils répondent sur les faits. Sur comment ils ont gouverné et ruiné l’Italie pendant cinq ans. C’est ce que j’attends d’eux!”

La coalition de centre-gauche abrite cette année le parti de la Refondation communiste, la Marguerite de Francesco Rutelli ou encore les Verts et les Sociaux-Démocrates. Un éventail de partis qui est parvenu à proposer un programme commun et réclame un débat sur le bilan économique des années Berlusconi avant les élections des 9 et 10 avril.