DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Minsk accuse l'Union européenne et les Etats-Unis d'être "au bord de l'hystérie anti-bélarusse"

Vous lisez:

Minsk accuse l'Union européenne et les Etats-Unis d'être "au bord de l'hystérie anti-bélarusse"

Taille du texte Aa Aa

Une réponse claire à Bruxelles et Washington qui veulent sanctionner le Bélarus après l‘élection présidentielle, frauduleuse selon les observateurs occidentaux, du 19 mars dernier. Regroupés devant l’ambassade de Lithuanie à Minsk, une cinquantaine de manifestants ont voulu apporter leur soutien au régime du président Loukachenko.

L’opposition, menée par Alexander Milinkevitch, ne baisse pas les bras pour autant : “Le régime se fissure mais si nous l’attaquons avec une opposition trop faible, nous perdrons. C’est pour cela que nous tenterons une autre bataille, celle de l’information. Il y aura un autre assault mais il ne faudra pas attendre les prochaines élections.” Pour protester contre la réelection du Président Loukachenko, des centaines de personnes s‘étaient réunies sur la principale place de la capitale. Des opposants qui rêvaient d’une révolution de velour et se retrouvent, pour certains, derrière les barreaux.

Selon l’organisation non gouvernementale Viasna, près de 700 manifestants ont été arrétés la semaine dernière. Ils sont maintenant jugés à la chaîne par la justice belarusse et risquent, pour la plupart, 15 jours de détention. Parmi eux, l’un des leaders de l’opposition, Alexander Kozulin. Arrété samedi, dernier pour hooliganisme il risque 6 mois de prison.