DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tony Blair sème la zizanie sur la scène politique britannique

Vous lisez:

Tony Blair sème la zizanie sur la scène politique britannique

Taille du texte Aa Aa

En visite en Australie, le Premier ministre britannique a admis qu’avoir annoncé qu’il ne briguerait pas de quatrième mandat en tant que chef du gouvernement était une “erreur”. Une déclaration faite en septembre 2004, en pleine campagne électorale. Du coup, certains attendent la démission du Premier ministre avant les prochaines législatives, prévues en 2010. Législatives qui pourraient être anticipées et organisées dès 2008.

Tony Blair est en effet en chute libre dans les sondages. Même ici, à Canberra, les pacifistes lui reprochent son engagement dans le conflit irakien alors que le Premier ministre britannique insiste pour maintenir ses troupes sur le terrain. Mais ce qui a causé le plus de tort à Tony Blair, c’est le scandale sur le financement de son parti travailliste. Contesté dans son propre camp, le chef du gouvernement devra peut-être laisser sa place au numéro deux du Labour, le ministre des Finances, Gordon Brown.