DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : nouvelle journée de grêve le 4 avril

Vous lisez:

France : nouvelle journée de grêve le 4 avril

Taille du texte Aa Aa

La mobilisation syndicale ne faiblit pas en France contre le CPE (Contrat Première Embauche). Réunion ce mercredi de 12 organisations de salariés, étudiants et lycéens. Dopée par l’impressionnante mobilisation de mardi, l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grêve le 4 avril et demande au président Jacques Chirac de retirer la loi. Les syndicats répondent aussi au ministre de l’Education qui réclame plus de fermeté aux recteurs d’académie pour faire rouvrir les lycées.

Le président de la République doit s’exprimer dans les prochains jours selon son entourage. Il devra dire s’il promulgue ou non la loi, votée par le Parlement. Mais avant cela, c’est le Conseil constitutionnel qui donnera son avis. La censure de la loi pourrait offrir au premier ministre une sortie de crise honorable. Dominique de Villepin semble attendre fébrilement la décision de la Haute Juridiction : mercredi, à l’Assemblée Nationale, il a utilisé le mot “démission” pour parler de la “décision” du Conseil constitutionnel. Le lapsus du premier ministre a déclenché une vague de fou rire dans les rangs de la gauche parlementaire. Dominique de Villepin subit de mauvais résultats dans les sondages qui rapportent que 77% des personnes interrogées pensent qu’il “n’est pas assez à l‘écoute des français”. La manifestation de mardi avait rassemblé entre 1 et 3 millions de personnes. Un front uni qui a poussé de très nombreux députés français de droite à réclamer la suspension du CPE. Le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, demande, lui, une “vraie négociation sans préalable”.