DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : les "six" réfléchissent à une position commune

Vous lisez:

Iran : les "six" réfléchissent à une position commune

Taille du texte Aa Aa

Le dossier nucléaire iranien a amené la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice à Berlin. L’Allemagne et les cinq membres permanents du conseil de sécurité doivent se mettre d’accord sur la stratégie à adopter avec Téhéran. Et ce ne sera pas facile, car Pékin et Moscou refusent tout recours à la force contre le gouvernement iranien.

Hier, au bout de trois semaines de négociations ardues, l’exécutif onusien a dû se contenter d’adopter une déclaration présidentielle demandant à Ahmadinejad de suspendre les activités d’enrichissement d’uranium de son pays. Une déclaration symbolique qui n’est assortie d’aucune sanction. Seule mesure concrète, le directeur général de l’Agence internationale de l‘énergie atomique, Mohamed El Baradei, doit enquêter sur l’attitude de l’Iran et remettre un rapport au conseil de sécurité de l’ONU dans 30 jours. A New York, l’ambassadeur iranien a défendu le caractère pacifique du programme nucléaire iranien et déclaré son pays allergique aux pressions.