DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bataille électorale pour les législatives se poursuit en Italie

Vous lisez:

La bataille électorale pour les législatives se poursuit en Italie

Taille du texte Aa Aa

Le leader de l’opposition de centre gauche, Romano Prodi, promet une baisse de 5% des impôts. Pour financer cette baisse, le principal adversaire de Berlusconi prévoit notamment d’augmenter les prélèvements fiscaux et de réintroduire l’impôt sur les successions.

Interrogé par l’auditeur d’une radio italienne il en profite pour égratigner le gouvernement : “L’une des premières décisions prises par le gouvernement Berlusconi à son arrivée au pouvoir fut de changer la direction de l’administration fiscale. C‘était, à mon avis, une façon de dire aux Italiens “Attention tout le monde, en ce qui concerne l‘évasion fiscale nous serons plus tolérants. Puis nous poursuivrons avec des moratoires fiscaux”. C‘était vraiment le règne des fourbes.” Le chef du gouvernement promet lui aussi de faire baisser les impôts. L’occasion pour le porte-parole de Forza Italia, parti de Berlusconi, de rebondir : “Prodi fait marche arrière sur ce qui est sa véritable volonté : submerger les Italiens d’impôts. Taxe de succession, augmentation de la pression fiscale, taxation sur les Bons du trésor, etc… Je ne crois pas que les Italiens aient besoin de tout ça.” Selon les derniers sondages, Romano Prodi est gagnant avec une avance de 3 à 5 points sur son rival, le Premier ministre sortant. Mais 30% des électeurs se disent indécis à moins de deux semaines du scrutin.