DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après l'intervention de Jacques Chirac, le CPE change de main


monde

Après l'intervention de Jacques Chirac, le CPE change de main

Passage de flambeau ce samedi matin à Matignon pour le contrat première embauche. A l’issue d’une réunion avec le ministre de l’Intérieur, les présidents de l’Assemblée et du Sénat, Dominique de Villepin a confié le dossier aux parlementaires. C’est désormais aux groupes UMP de réaménager le CPE, comme l’explique Nicolas Sarkozy :

“On a décidé à la suite de l’intervention du président de la république d’engager le dialogue le plus approfondi possible, de faire en sorte que les présidents des groupes de l’UMP déposent une proposition de loi, et avant de la déposer, engagent le dialogue le plus approfondi possible”.

“Chirac réforme la réforme”, “le coup de force”, ce matin tous les journaux de droite comme de gauche, en France ou en Europe, commentaient la décision de Jacques Chirac de promulguer la loi sur le CPE, en y apportant deux changements sur les points litigieux. La période d’essai raccourcie à un an, et l’obligation pour l’employeur de justifier le licenciement. A gauche, on contre-attaque. Les parlementaires socialistes vont déposer dans les prochains jours une proposition de loi pour abroger le CPE, et le CNE

“Je suis inquiet pour les jours qui viennent, dit le député PS Dominique Strauss-Khan, pour les étudiants qui risquent par cette situation de perdre leur année parce que les examens ne vont pas s’organiser. Ce n’est pas le rôle du président de la république de semer le trouble. c’est au contraire de ramener le calme, il ne l’a pas fait hier”. La gauche doit se retrouver mercredi pour discuter des actions futures, au lendemain de la nouvelle journée de mobilisation anti-CPE.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Charles Taylor peut-être jugé aux Pays-Bas