DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Duel télévisé entre Silvio Berlusconi et Romano Prodi, acte II

Vous lisez:

Duel télévisé entre Silvio Berlusconi et Romano Prodi, acte II

Taille du texte Aa Aa

L’Italie est impatiente. C’est ce soir que se déroule le deuxième et dernier duel télévisé entre le chef du gouvernement conservateur Silvio Berlusconi et le leader de l’opposition Romano Prodi, à moins d’une semaine des législatives. Un dernier face à face pour convaincre les quelque 30% d’indécis. Thème centrale de cette joute: les impôts.

“La gauche a perdu la tête, ironise Antonio Tajani, de Forza Italia. Il se sont rendus compte que les Italiens ont compris que l’Unione veut augmenter la pression fiscale dans notre pays. Comme ça maintenant la balance penche vers Berlusconi et vers le centre-droit”. Il est vrai que les dernières attaques du “Cavaliere” sur la volonté de la gauche de réintroduire l’impôt sur la succession ont été efficaces. Mis sur la défensive, le camp de Romano Prodi a été contraint de se justifier. “De toute évidence, ceux qui possède non seulement une mais aussi deux ou trois maisons n’ont rien à craindre, rassure Fausto Bertinotti. L’impôt sur la succession concernera exclusivement les grandes propriétés”. Le 14 mars dernier, lors du premier débat télévisé, Romano Prodi avait été le plus efficace, plus à l’aise que son adversaire sur la gestion du temps de parole. Cette fois, Silvio Berlusconi veut sa revanche. Il a promis de passer à l’attaque et de parler aux Italiens avec le coeur. Romano Prodi misera lui sur la raison des électeurs en mettant l’accent sur la mauvaise situation économique du pays.