DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libéralisation de l'énergie : Bruxelles épingle 17 pays

Vous lisez:

Libéralisation de l'énergie : Bruxelles épingle 17 pays

Taille du texte Aa Aa

Plus d‘échappatoire possible sur l’ouverture à la concurrence des marchés du gaz et de l‘électricité. Bruxelles a décidé de lancer les hostilités contre les pays récalcitrants. 17 sont visés. Pour le commissaire à l’Energie Andris Piebalgs, des procédures sans lien avec la politique énergétique commune lancée au dernier sommet européen :

“Non, c’est juste une coïncidence. Mais je pense que le message que les chefs d’Etat et de gouvernement nous ont transmis lors de ce conseil était très important. Ils ont approuvé l’idée d’un marché totalement libéralisé, d’un marché européen, au premier juillet 2007 comme convenu. Tous les consommateurs devraient alors pouvoir choisir leurs fournisseurs.”

En clair, aux Etats-membres de tenir leurs engagements. Or les 17 pays concernés par les procédures d’infractions, parmi eux la France et la Belgique, maintiennent des pratiques favorisant les anciens monopoles ou continuent de réglementer les prix. Certains Etats-membres sont aussi épinglés pour n’avoir pas développé suffisamment les énergies renouvelables. Gardienne des promesses faites à Vingt-Cinq, la Commission entend bien veiller au grain.