DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

".eu" : le triomphe annoncé ne s'est pas démenti

Vous lisez:

".eu" : le triomphe annoncé ne s'est pas démenti

Taille du texte Aa Aa

Le “.eu” aura suscité une véritable ruée au premier jour de son lancement auprès du grand public. A compter de ce vendredi, tous les particuliers ayant une adresse postale en Europe pouvaient demander à faire enregistrer leur site web ou leur adresse électronique en terminant par le fameux “.eu”. Et plusieurs centaines de milliers de personnes ont fait la démarche auprès de l’Eurid, l’organisation chargée par l’Union européenne de gérer les enregistrements. Le “.eu” n’est pas encore en passe de rivaliser avec le .com, mais il vise le million d’adresses d’ici la fin de l’année. Les organismes publics et les entreprises peuvent eux faire leur demande depuis quatre mois. Plus de 300.000 ont été déposées, et 52.000 ont été acceptées à ce jour.
Aujourd’hui, les plus nombreux à avoir réagi ont été les Britanniques, suivis des Allemands et des Néerlandais.