DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Euro : les nouveaux Etats-membres sommés d'être disciplinés

Vous lisez:

Euro : les nouveaux Etats-membres sommés d'être disciplinés

Taille du texte Aa Aa

Pas de quartier pour les nouveaux Etats-membres. Seuls les meilleurs élèves passeront le cap de l’euro. C’est ce qu’ont annoncé les ministres des Finances de la zone euro, réunis à Vienne. Félicitée pour ses résultats irréprochables, la Slovénie est la seule à remplir haut la main tous les critères : déficit et dette sous les plafonds imposés, inflation minime et taux de change et d’intérêts stables. Karl-Heinz Grasser, le ministre autrichien des Finances :

“L‘économie slovène est en très bonne voie pour ce qui est des critères nécessaires pour rejoindre l’Union monétaire. Nous attendons donc les rapports de la Commission européenne et de la Banque Centrale Européenne. Et si tous les critères sont respectés, la Slovénie sera le premier des nouveaux Etats-membres à la rejoindre le 1er janvier 2007.”

La Lituanie, qui a demandé à adopter la monnaie unique en même temps, risque, elle, de se voir claquer la porte au nez. Le pays fait aussi figure d’excellent élève à une exception près, l’inflation. Vilnius manque de 0,1% à peine l’objectif imposé. Infinitésimal. Seulement voilà, les anciens se veulent inflexibles. Pas la moindre exception ne sera faite. Jean-Claude Juncker, président de l’Eurogroupe :

“Nous pensons que les critères d’adhésion doivent être interprétés d’une façon stricte, comme nous l’avons toujours fait quand la zone euro fut formée et élargie. Nous n’ignorons pas que des questions particulières gravitent autour de la notion du critère d’inflation, mais demain, d’autres critères peuvent avoir une importance égale.”

Les anciens ont beau être plus ou moins rigoureux, les nouveaux devront donc l‘être en tout point. Bruxelles et la BCE rendront leur avis sur la Slovénie et la Lituanie le 16 mai.