DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les cinq prochaines années en Italie se jouent en ce moment

Vous lisez:

Les cinq prochaines années en Italie se jouent en ce moment

Taille du texte Aa Aa

47 millions d‘électeurs votent ce dimanche jusqu‘à 22h et lundi pour départager la Maison des Libertés, la coalition de centre-droit de Silvio Berlusconi, et l’Unione, l’alliance de centre-gauche conduite par Romano Prodi.

Le leader de l’opposition a voté à Bologne ce matin accompagné de sa femme. jusqu‘à aujourd’hui il est le favori de cette élection avec une avance de trois à cinq points. Romano Prodi, ancien président de la Commission européenne a comparé Silvio Berlusconi à “un ivrogne agrippé à un lampadaire”. Il a dénoncé ses faux semblants, notamment sa promesse de supprimer l’ICI, la taxe communale sur la propriété. Il est vrai qu’il y a cinq ans déjà, Berlusconi avait promis un miracle économique aux Italiens. Aujourd’hui la croissance est à la traîne et le pouvoir d’achat en baisse. Silvio Berlusconi justement, s’est lui présenté comme un martyr, accusant tour à tour la presse, les juges et le patronat de vouloir sa perte. Le Président du Conseil a traité les électeurs de centre-gauche de “couillons” et son adversaire “d’idiot utile au service des communistes”. Le Président du Conseil devrait voter à Milan même si la loi lui permet de le faire partout ailleurs. Les Italiens votent à la proportionnelle pour élire leurs députés et leurs sénateurs. Les indécis vont jouer un rôle prépondérant lors de ce scrutin dont l’issue risque d‘être très serrée.