DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

31 dignitaires bélarusses interdits de visas en Europe

Vous lisez:

31 dignitaires bélarusses interdits de visas en Europe

Taille du texte Aa Aa

Alexander Loukachenko est désormais persona non grata sur le sol européen. Le président bélarusse, qui prêtait serment ce week-end pour un troisième mandat, est interdit de visa dans l’Union européenne, ce qui est aussi le cas pour 30 de ses collaborateurs. La sanction était attendue depuis plusieurs semaines. Elle répond à la réélection de l’homme fort du Bélarus, dans des conditions contestées par les Occidentaux. Comme le souligne le chef de la diplomatie slovène, les Européens s’attacheront aussi à soutenir la dissidence :

“Nous voulons garder le peuple du Bélarus de notre côté. Nous voulons donc maintenir des relations avec les gens de l’opposition, les intellectuels, les étudiants, les jeunes, des gens qui ne sont pas en cause et qui sont des personnalités intéressantes. Je pense que ce sera un pas dans la bonne direction.”

Soutenir l’opposition, c’est soutenir Alexander Milinkevich, l’un de ses chefs de file. Pas plus tard que la semaine dernière, il était d’ailleurs l’invité du Parlement européen. Depuis la réélection du président le 19 mars, des manifestants se réunissent régulièrement pour des veillées sur la place d’octobre à Minsk. Peu après le scrutin, des centaines avaient été arrêtés sans ménagement. Le régime a presque aussitôt réagi aux sanctions des Vingt-Cinq en s’engageant à prendre des mesures similaires. De son côté, Bruxelles va aussi réfléchir à la possibilité de geler des avoirs bancaires.