DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lesministres européens des Affaires étrangères confirment le gel de l'aide directe au gouvernement palestinien

Vous lisez:

Lesministres européens des Affaires étrangères confirment le gel de l'aide directe au gouvernement palestinien

Taille du texte Aa Aa

La ministre autrichienne Ursula Plassnik l’a annoncé à l’issue de la réunion des chefs de la diplomatie européenne :

“Nous restons engagés à soutenir le peuple palestinien, et nous continuerons à pourvoir aux besoins élémentaires de la population, mais pour l’instant, nous ne poursuivrons pas l’assistance directe au nouveau gouvernement.”

Pour l’heure, pas de détail sur les montants. Mais côté palestinien, les réactions ne se sont pas faites attendre. 2000 manifestants ont protesté dans les rues de Gaza, aux couleurs du Hamas. Pour le porte-parole du Hamas au Conseil Législatif Palestinien, les Occidentaux se trompent de stratégie :

“L’Europe et la communauté internationale devraient s’activer pour stopper l’escalade sans précédent de la terreur, une escalade dangereuse, au lieu de stopper si vite les fonds qui bénéficient au peuple palestinien occupé. Leur rôle en tant que communauté internationale est d’aider les Palestiniens tant qu’ils vivront sous occupation. D’ailleurs, les Palestiniens se rassemblent ici en soutien au gouvernement.”

Ce gouvernement dirigé par le Hamas, les Européens espèrent ainsi le contraindre à respecter trois conditions : l’abandon de la violence, la reconnaissance d’Isräel et des accords israélo-palestiniens existants.

L’Europe représente le plus gros soutien financier des Palestiniens, avec quelque 500 millions d’euros versés chaque année. La moitié dépend des Etats-membres, et le reste transite par Bruxelles. Ce sont une bonne partie de ces fonds qui sont gelés aujourd’hui. Mais ni l’aide humanitaire, ni les fonds destinés aux réfugiés, ni les nombreux projets gérés par les agences non-gouvernementales ne sont concernés.