DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle mutation pour le capital d'EADS, le groupe d'aéronautique et de défense européen

Vous lisez:

Nouvelle mutation pour le capital d'EADS, le groupe d'aéronautique et de défense européen

Taille du texte Aa Aa

La Caisse des dépôts et consignations ; l’organisme par lequel l’Etat français gère son portefeuille de participations industrielles, s’est engagé à acquérir 2,25% du capital d’EADS dans le cadre du placement des 7,5% du capital du groupe aérionautique réalisé pour le compte du groupe privé français Lagardère.

L’allemand DaimlerChrysler et le français Lagardère avaient annoncé mardi dernier céder chacun 7,5% du capital d’EADS. Aprés le communiqué de la Caisse des dépôts, l‘équilibre des intérêts franco-allemand dans l’actionnariat d’EADS disparaît.
Ceci dit, le groupe allemand DaimlerChrysler qui est descendu de 30 à 22,5% des parts d’EADS, serait en train de discuter avec d’autres parties allemandes interessées afin de placer sa participation.

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung cite lundi ThyssenKrupp parmi les candidats interessés ainsi que Siemens le groupe de construction mécanique. Le conglomérat ThyssenKrupp a depuis démenti cette information. En France l’investissement de la Caisse des dépôts et consignations s’inscrit – affirme l’organisme de participation – dans une stratégie d’investissement dans des sociétés dont le potentiel de croissance est conforme à nos exigences de rentabilité”. En tous cas un bel exemple de confiance dans EADS et donc dans Airbus.