DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

N'Djamena pourrait tomber aux mains des rebelles dans les prochaines heures

Vous lisez:

N'Djamena pourrait tomber aux mains des rebelles dans les prochaines heures

Taille du texte Aa Aa

Au vue de la situation au Tchad ce matin, il semble que le coup d’Etat soit inévitable. Les rebelles du Fuc, le Front uni pour le changement, poursuivent leur offensive contre les troupes gouvernementales. Ils ne seraient plus qu‘à une trentaine de kilomètres de la capitale N’Djamena.Une colonne d’insurgés était signalée mardi dans la région de Mongo. Et hier en fin d’après-midi, des combats à l’arme lourde opposaient les deux parties autour de Dourbali.

A trois semaines de l‘élection présidentielle, la position du chef de l’Etat Idriss Deby qui est au pouvoir depuis 1990 et le grandissime favori du scrutin boudé par l’opposition, n’a jamais parue aussi fragile.Ali Kedealaye est le leader des rebelles du Fuc: “On veut en finir avec ce désordre, cet amalgame de choses-là. Il faut que ça cesse. Il faut qu’il y ait un régime stable, un régime soutenu par l’ensemble de la population.” Les Etats-Unis et l’ONU ont décidé d‘évacuer de la capitale tchadienne une partie de leurs personnels jugés non essentiels. En revanche, aucune mesure d‘évacuation n’est pour l’heure envisagée pour les 1.500 ressortissants français. Seul le lycée français de N’Djamena a été fermé par précaution.