DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tchad : le président affirme contrôler la situation

Vous lisez:

Tchad : le président affirme contrôler la situation

Taille du texte Aa Aa

Situation confuse au Tchad. Le gouvernement affirme avoir repris le contrôle de la capitale. Le calme est revenu en début d’après-midi jeudi à N’Djamena. Tôt dans la matinée, quelques rebelles du Front Uni pour le Changement le FUC avaient réussi une percée dans le nord de la ville, non loin du palais de l’Assemblée Nationale. Des combats à l’artillerie lourde avaient suivis.

Le général Mahamat Ali Abdallah a accusé le Soudan d’avoir armé les rebelles et d’avoir programmé cette agression. Interrogé sur la progression spectaculaire de l’avant-garde du FUC, venue de l’Est, le dirigeant militaire a expliqué que la tactique avait été de les laisser venir. A Adré dans l’est du pays à la frontière soudanaise des combats seraient encore en cours. Le président Idriss Déby estime que l’armée régulière a surclassé les rebelles : “La situation à N’Djamena est totalement sous contrôle. Les colonnes de rebelles qui ont attaqué Adré ont été totalement détruites”. Les rebelles ont accusé les Français d‘être intervenus en bombardant des villes. Paris a immédiatement démenti ces affirmations expliquant que ses soldats n‘étaient là que pour protéger les ressortissants français.