DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tchad : les rebelles font une percée dans la capitale, le président assure maîtriser la situation

Vous lisez:

Tchad : les rebelles font une percée dans la capitale, le président assure maîtriser la situation

Taille du texte Aa Aa

Au Tchad, les rebelles du FUC, Front Uni pour le Changement, ont réussi à faire une percée dans la capitale N’Djamena. Les faubourgs ont été le théâtre d’intenses combats à l’arme lourde. Toutefois le président Idriss Deby a affirmé à la radio que les colonnes de rebelles du FUC qui ont attaqué N’Djamena avaient été détruites et que la situation était sous contrôle.

La présence de rebelles, en nombre peu important, avait été signalée dans le nord-est de la capitale, non loin du palais de l’Assemblée nationale. N’Djamena avait été placée en état d’alerte dès mercredi soir du fait de la progression spectaculaire de l’avant-garde du FUC. Selon le gouvernement, partout à travers le pays, les rebelles rencontreraient une grande résistance de la part de l’armée régulière, force loyale au président Idriss Deby. Paris, principal soutien du président Déby, a condamné toute tentative de prise de pouvoir par la force. 1200 soldats français sont déployés au Tchad. Des affrontements à l’arme lourde ont également eu lieu ce matin à l’aube dans l’est du pays dans la ville d’Adré à la frontière avec le Soudan. Les rebelles ont aussi été signalés dans la région de Mongo à 400 km à l’est de la capitale. Et des combats se sont déroulés à Dourbali au sud-est de N’Djamena.