DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emotion et sécurité en Israël au lendemain de l'attentat suicide de Tel-Aviv

Vous lisez:

Emotion et sécurité en Israël au lendemain de l'attentat suicide de Tel-Aviv

Taille du texte Aa Aa

Vive émotion à Holon, en Israël, pour l’enterrement de David Shaulov, l’une des victimes de l’attentat suicide d’hier à Tel-Aviv. Son épouse est enceinte de neuf mois.

Outre le kamikaze, la déflagration a tué neuf personnes dont deux Français et deux Roumaines. Beaucoup de personnes se sont rendues sur les lieux de l’attentat, mardi, pour rendre hommage aux victimes. Une délégation de l’Union européenne était présente. La sécurité a été renforcée partout dans le pays. Des renforts ont été déployés dans les centres-villes, sur les routes autour de Jérusalem ainsi que le long de la ligne verte séparant la Cisjordanie de l’Etat hébreu. Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a fermement condamné l’attentat comme un acte méprisable. Saeb Erekat, proche conseiller du président Abbas, estime qu’il s’agit maintenant de se focaliser sur la “feuille de route” : “Il est urgent que la communauté internationale prépare une conférence internationale tel que spécifié dans la “feuille de route”, et ce afin de redémarrer des négociations de statut significatives qui conduiront à la fin de l’occupation israélienne”. Le gouverment palestinien du Hamas a refusé de condamner l’attentat suicide et en a fait porter la responsabilité à Israël. Ce qui a sérieusement renforcé la pression sur le mouvement radical.