DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le désespoir des Roumains, dépossédés par les inondations

Vous lisez:

Le désespoir des Roumains, dépossédés par les inondations

Taille du texte Aa Aa

L’eau leur a tout pris. Leur maison, leurs biens, leur bétail.Les habitants de Rast, un village du sud de la Roumanie, sont chassés de chez eux par les inondations. C’est l’endroit le plus affecté par la crue du Danube.Ici, 3000 paysans ont tout perdu, les nerfs craquent : “On n’en peut plus. On ne peut plus ni dormir, ni vivre, dit une femme en pleurs, on trimbale tous nos biens avec nous, le bétail, les vaches, les cochons, les vêtements…”

Au total, ce sont 119 localités qui sont touchées en Roumanie, des centaines de maisons détruites, et presque 40 000 hectares noyés. Les sans-abris sont logés dans des tentes, démunis : “Tout est resté à la maison, rajoute une vieille femme, on n’a que les vêtements que nous portons et ce que vous voyez dans ces sacs.” Et les paysans savent que lorsque les eaux auront enfin baissé, leurs problèmes seront loin d‘être résolus, il leur faudra tout reconstruire. La situation en revanche semble se stabiliser en Serbie-Monténégro. Les dommages dans ce pays sont également considérables, coût estimé des inondations, un demi-milliard d’euros. Dans les prochains jours, la menace pourrait encore venir d’un affluent du danuble, la Tisa, toujours en crue. En Bulgarie enfin, pays également baigné par le Danube, des milliers de volontaires soutenus par l’armée renforcent les berges du fleuve. Des sacs de sable surveillés 24h/24. Le risque ici, ce n’est pas le débordement, mais la rupture des digues.