DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Népal a connu mercredi sa journée de protestation la plus sanglante.

Vous lisez:

Le Népal a connu mercredi sa journée de protestation la plus sanglante.

Taille du texte Aa Aa

Au moins quatre manifestants ont été tués à Chandragadhi dans l’est du pays. La police a ouvert le feu sur la foule… Ce bilan porte à au moins dix le nombre d’opposants tués depuis le début du mouvement de protestation contre le roi Gyanendra.Deux opposants politiques emprisonnés depuis le début de l’année ont été libérés aujourd’hui. Dans le même temps la police a fait procéder à l’arrestation de dirigeants du mouvement de constestation…

A la veille de la gigantesque manifestation prévue demain à Katmandou, les autorités ont imposé un couvre-feu dans la capitale. L’ordre de tirer à vue sur les contrevenants a également été donné… Cet usage excessif de la force inquiète la communauté internationale et plus particulièrement l’Inde voisine. Ainsi New Delhi a envoyé des émissaires. Pour Karan Singh il n’est pas question de faire de l’ingérence : “j’espère que le Népal va se sortir de cette situation et retrouver la paix”. Quant au blocus de la capitale, il continue de porter ses fruits. L’essence et les vivres se font de plus en plus rare à Katmandou. L’opposition a appelé à la désobéissance civile.