DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de répit pour Romano Prodi.

Vous lisez:

Pas de répit pour Romano Prodi.

Taille du texte Aa Aa

Désormais assuré de diriger le prochain gouvernement italien, le leader de la coalition de centre gauche doit a présent former son équipe. Et répartir les rôles au sein de sa majorité. La tâche s’annonce d’autant plus difficile que Silvio Berlusconi refuse toujours, quant à lui, de reconnaitre sa défaite.

Romano Prodi : “J’ai commencé à travailler depuis plusieurs jours déjà ! Et quand à Silvio Berlusconi, ça n’est pas un problème. C’est seulement triste, vraiment triste !” Romano Prodi regrette l’attitude de son adversaire. Et pour cause : Silvio Berlusconi ne l’a toujours pas appelé pour le féliciter de sa victoire. Une coutume bien établie en Italie, mais qui est contestée par l’entourage du chef du gouvernement sortant.A Rome, comme dans la plupart des grandes villes italiennes, cette attitude suscite de plus en plus l’incompréhension des compatriotes de Silvio Berlusconi. Une Italienne : “Je crois qu’il se battra jusqu’au bout pour changer le résultat. Mais il doit admettre la réalité.” Un Italien :“Il est temps pour lui de céder sa place.” Et le temps presse également pour Romano Prodi. C’est le 28 avril prochain que le nouveau parlement italien doit se réunir pour la première fois.