DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition brave le couvre-feu en appelant à de nouveaux rassemblements

Vous lisez:

L'opposition brave le couvre-feu en appelant à de nouveaux rassemblements

Taille du texte Aa Aa

Patrouilles de police, barbelés, chars d’assaults, rien ne semble effrayer les manifestants qui se mobilisent pour la 17ème journée consécutive. A l’appel de l’alliance de 7 partis politiques et des rebelles maoïstes, des milliers de personnes convergent vers le palais royal de Katmandou. Leur objectif : obtenir le rétablissement de la démocratie et une nouvelle constitution.

Le roi Gyanendra a promis vendredi de rendre le pouvoir au peuple. Insuffisant pour les manifestants qui se méfient d’un monarque qui s’est arrogé les pleins pouvoirs en février 2005. D’autant plus que Gyanendra réprime violemment les manifestations. Un touriste britannique témoigne : “Nous avons vu, samedi, une marche pacifique. Mais tout d’un coup, derrière nous, des bombes lacrymogènes ont été tirée sur les gens qui ont commencé à se bousculer. Le chaos s’est installé…” Samedi les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur les dizaines de milliers de manifestants regroupés à Katmandou. 150 personnes ont été blessées, la plupart intoxiquées par les gaz lacrymogènes et d’autres piétinées dans les bousculades. Depuis le début du mouvement, au moins 13 personnes ont été tuées.