DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : l'Italie endueillée après le décès de trois soldats de la force multinationale

Vous lisez:

Irak : l'Italie endueillée après le décès de trois soldats de la force multinationale

Taille du texte Aa Aa
L’Italie est endeuillée après la mort de trois de ses soldats en Irak. Un militaire roumain figure également parmi les victimes. Un quatrième italien est grièvement blessé. L’attentat a été revendiqué sur internet par deux groupes différents. D’une part, la “Brigade Imam Hussein”, considérée comme proche du chef al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui ; d’autre part par l’Armée Islamique, mouvement responsable d’une série d’opérations spectaculaires dont l’enlèvement et l’exécution de plusieurs otages étrangers. Un engin explosif s’est déclenché au passage d’un convoi de quatre véhicules de la force multinationale. L’un des humvee a été touché de plein fouet. Samedi dernier, un attentat similaire contre un convoi italien n’avait pas fait de victimes. Le drame s’est produit au sud-ouest de la ville de Nassiryah dans le sud du pays. L’Italie est en pleine transition politique, et plusieurs partis de la coalition du futur chef du gouvernement Romano Prodi réclament un retrait immédiat des troupes d’Irak. “Bien sûr nous devons travailler pour la paix en Irak ainsi qu‘à la reconstruction du pays” a indiqué Romano Prodi. “Mais nous n’allons pas nous enfuir car nous devons y travailler. Et j’espère que nous pourrons contribuer au futur de la démocratie et de la paix de ce pays”. Le retrait des troupes d’Irak figurait au programme des coalitions de droite comme de gauche. Le gouvernement sortant avait ainsi prévu un désengagement total d’ici à la fin de l’année.