DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Veillée d'armes en Iran

Vous lisez:

Veillée d'armes en Iran

Taille du texte Aa Aa

Téhéran n’a plus que 24 heures pour se plier aux exigences de l’ONU, à savoir suspendre son enrichissement d’uranium. Mais à la veille du délai fixé par la communauté internationale, le président Ahmadinejad reste inflexible : pas question de faire marche arrière sur son programme nucléaire. Ni les pressions, ni les résolutions, dit-il, n’auront de prise.

Demain, au siège de l’ONU à New York, Mohamed El Baradeï, le patron de l’Agence Internationale pour l‘énergie atomique, devrait remettre un rapport selon lequel Téhéran n’a pas obtempéré aux injonctions. Au Conseil de sécurité et à l’Allemagne d’agir ensuite. Français, Britanniques, Américains et Allemands veulent des sanctions. Russes et Chinois s’y opposent. A moins d’un revirement de dernière minute, l’Iran s’expose au pire.