DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emotions après la mort de militaires italiens et roumain en Irak

Vous lisez:

Emotions après la mort de militaires italiens et roumain en Irak

Taille du texte Aa Aa

La Roumanie ne retirera pas ses troupes d’Irak et l’Italie ne va pas accélérer le retrait de ses soldats. La mort d’un militaire roumain et de trois soldats italiens, tués hier dans un attentat à Nassiriah a remis sur le tapis la question du retrait. Le corps du roumain a été rapatrié cette nuit. Une cérémonie militaire a été organisée près de Bucarest. Les autorités roumaines ont estimé qu’elles devaient continuer à assurer la sécurité de l’Irak.

La mort des trois militaires italiens à Nassiriah, où sont stationnés plus de 2000 soldats italiens, a provoqué l’impatience des membres les plus à gauche de la coalition de Romano Prodi. Ils ont réclamé un retrait immédiat d’Irak. Ce que refuse le futur chef du gouvernement italien. C’est une explosion au passage du convoi des militaires en début de matinée hier qui a entraîné le drame à Nassiriah. L’attaque a réveillé de douloureux souvenirs, ceux de la mort de 19 Italiens en 2003 lors d’un attentat-suicide dans cette même ville.