DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journée test pour Romano Prodi

Vous lisez:

Journée test pour Romano Prodi

Taille du texte Aa Aa

Une minute de silence pour commencer la séance inaugurale du nouveau parlement italien. Les députés ont rendu hommage aux trois soldats italiens, tués hier dans un attentat dans le Sud de l’Irak. La politique a ensuite repris ses droits, aussi bien au Sénat qu‘à la chambre des députés, qui doivent chacun élire leur nouveau président d’ici à demain. Des élections qui vont servir de test pour le futur premier ministre Romano Prodi.

A la chambre basse, l’avance de Prodi est plutôt confortable. L’Unione de centre-gauche a obtenu 348 des 615 sièges. Son candidat, Fausto Bertinotti, qui est aussi le chef du parti Refondation Communiste, devrait être élu sans difficulté. L‘élection du président du Sénat s’annonce en revanche plus incertaine. Le centre-gauche ne dispose que de deux sièges d’avance. Il présente un candidat modéré, Franco Marini, qui en plus des voix de l’Unione, devrait obtenir le soutien de plusieurs des sept sénateurs à vie. Mais Silvio Berlusconi présente aussi un candidat de poids à la présidence du Sénat. Giulio Andreotti, figure historique de la politique italienne de l’après-guerre et sénateur à vie. L’homme, âgé de 87 ans, dispose de sympathies au sein même du camp de centre-gauche. Un moyen de déséquilibrer la coalition déjà fragile autour de Romano Prodi.