DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mobilisation modeste pour le 1er mai 2006


monde

Mobilisation modeste pour le 1er mai 2006

Après deux mois d’une mobilisation sociale exceptionnelle qui a eu raison du Contrat première embauche (CPE), les Français étaient attendus en nombre dans les rues pour les traditionnelles manifestations du 1er mai. La cuvée 2006 ne restera toutefois pas dans les annales.

Entre 30.000 et 100.000 personnes ont ainsi répondu présent à travers une centaine de villes. Des chiffres similaires à l’an passé. Les banderoles saluaient la victoire contre le CPE mais prenaient aussi pour cible son grand frère, le Contrat nouvel embauche (CNE), et plus généralement la précarité. Le principal parti d’extrême droite, le Front national (FN), organisait lui aussi son traditionnel défilé, à Paris. 3.000 à 12.000 personnes sont venues écouter Jean-Marie Le Pen, crédité de jusqu‘à 14% d’intentions de vote à un an d’une élection présidentielle déjà dans toutes les têtes. Ainsi dans son discours, le leader du FN a appelé ses rivaux d’extrême droite à le rejoindre pour aborder les prochains échéances électorales unis.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie : le centre-gauche a passé sa première épreuve