DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Clearstream : Dominique de Villepin s'accroche

Vous lisez:

Affaire Clearstream : Dominique de Villepin s'accroche

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre a nié en bloc les accusations qui pèsent sur lui dans l’affaire Clearstream. “Je suis prêt à répondre à toutes les questions que pourrait me poser la justice”. Ce sont ses propos, entendus ce matin sur la radio Europe 1, il a aussi affirmé qu’il n‘était pas question pour lui de démissionner.

Dominique de Villepin était interrogé sur son implication éventuelle dans ce scandale qui secoue aujourd’hui la politique française. Il est soupçonné d’avoir commandité une enquête des services secrets sur son collègue Nicolas Sarkozy, alors ministre de l‘économie. Dans cette affaire, des personnalités politiques auraient touché des pots de vin via Clearstream, une société de tranfert de fonds basée au Luxembourg. Selon plusieurs lettres anonymes, Nicolas Sarkozy et d’autres personnalités politiques auraient été impliquées dans l’affaire et auraient fait l’objet d’enquête des services secrets français sur ordre du Premier ministre. Il s’est avéré qu’il s’agirait en fait d’une tentative de manipuler Dominique de Villepin. Le chef du gouvernement français affirme être injustement accusé sur la base de rumeurs et de déclarations tronquées. “Cette affaire est un pétard mouillé”, a encore estimé Dominique de Villepin. Un sondage publié ce matin par le journal Libération ne donne que 20 % d’opinions favorables au chef du gouvernement français.