DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Compromis au sein du gouvernement fédéral allemand sur deux questions sociale et fiscale

Vous lisez:

Compromis au sein du gouvernement fédéral allemand sur deux questions sociale et fiscale

Taille du texte Aa Aa

Les partis de la coalition gouvernementale se sont mis d’accord sur deux projets controversés prévus dans le programme de la coalition à savoir l’introduction d’un congé parental rémunéré et la hausse de l’impôt sur les plus gros revenus à partir du début de l’année 2007.
L’allocation pour congé parental, destinée à encourager la natalité, pourra être étendue de 12 à 14 mois si le père souhaite participer à la garde de son enfant. Coût de cette mesure pour le gouvernement allemand : 4 milliards d’euros. L’autre mesure porte sur le relèvement de 42 à 45% du taux d’imposition des plus gros revenus à partir de 250.000 euros de revenu annuel pour un célibataire et 500.000 euros pour un couple.
“Nous ne voulons pas que les petites et moyennes entreprises soient touchées par cette augmentation d’impôt a affirmé Hubertus Heil, le secrétaire général du SPD, un des trois partis de la coalition au pouvoir en Allemagne, c’est pourquoi nous nous sommes mis d’accord pour ne pas pénaliser l’activité commerciale”.
L’allocation pour congé parental qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier prochain est bien sur destinée à encourager les femmes actives à faire des enfants. L’Allemagne possède un taux de natalité parmi les plus bas d’Europe. Le parent qui cessera son activité professionnelle pour s’occuper de son bébé percevra pendant 14 mois 67% de son salaire net.