DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mère de Zacarias Moussaoui réclame des geôles francaises pour son fils

Vous lisez:

La mère de Zacarias Moussaoui réclame des geôles francaises pour son fils

Taille du texte Aa Aa

“Vous n’aurez plus jamais l’occasion de vous exprimer”. C’est par ces mots que la juge Leonie Brinkema a clôt le procès Moussaoui, en envoyant derrière les murs de cette sinistre prison du Colorado, et pour la vie entière le Français, seul accusé pour le 11 septembre. Zacarias Moussaoui, lui, à l’inverse, a juré qu’il serait bientôt libre. “Je vous reverrai à la fin du mandat de George Bush, et Oussama Ben Laden ne sera jamais arrêté”, a t-il notamment crié.

Impensable, pour cette victime : “J’ai foi en nos militaires et je crois qu’un jour ils captureront Ben Laden”. Car les véritables coupables de cette tragédie courent toujours, et si Moussaoui échappe à la peine de mort, c’est bien parce que son rôle dans les attaques n’est pas prouvé, comme le répète sa mère, Aicha El Wafi : “Si il avait fait quelque chose, ce serait mérité, il devrait payer, c’est normal. Mais il n’a rien fait, ils n’ont rien prouvé, mais on a besoin d’un bouc émissaire. J’aurais voulu que la France demande qu’il soit jugé pour ses actes, pour ce qu’il a fait, pas pour ce qu’il a dit. Et pas parce qu’il est arabe”. L’avocat de Aicha El Wafi a demandé que Moussaoui purge sa peine en France. Si c’est techniquement envisageable, c’est quasiment sans espoir pour des raisons diplomatiques.