DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'élection présidentielle s'annonce tumultueuse

Vous lisez:

L'élection présidentielle s'annonce tumultueuse

Taille du texte Aa Aa

L’Union de gauche, emmenée par le futur chef du gouvernement Romano Prodi, a annoncé qu’elle voterait blanc au 1er tour, officiellement “pour montrer à la droite qu’elle reste ouverte au débat”. Mais certains analystes y voient une stratégie pour préserver les chances du candidat de centre-gauche Giorgio Napolitano.

Sénateur à vie, cet ancien dirigeant communiste de 80 ans, a été choisi dimanche par l’Union après le véto opposé par la droite à son premier candidat, Massimo D’Alema. Président du parti des Démocrates de gauche, un mouvement issu du Parti communiste italien, cette candidature avait soulevé l’indignation de Silvio Berlusconi. Réaction de Massino D’Alema : “Nous avons fait une proposition. Ils nous avaient demandé une personnalité au profil institutionnel. Nous avons proposé Giorgio Napolitano, qui est sans doute une personnalité au profil institutionel.Il est sénateur à vie, il a été président de la Chambre des députés. On s’attend à ce que le centre-droit vote pour lui, avec maturité et cohérence. C’est tout…” Mais la coalition de centre-droit a prévu de voter pour Gianni Letta, actuel bras droit de Silvio Berlusconi. Le suspens est de mise. Une majorité des deux tiers des 1010 députés est requise lors des trois premiers tours de la présidentielle. Au delà, la majorité absolue suffit.