DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bush : la diplomatie reste prioritaire pour traiter le dossier iranien

Vous lisez:

Bush : la diplomatie reste prioritaire pour traiter le dossier iranien

Taille du texte Aa Aa

La diplomatie, une arme privilégiée dans le dossier iranien. Alors que le projet de résolution du Conseil de sécurité de l’Onu n’en finit plus de piétiner, le président américain George W. Bush a réaffirmé que l’option diplomatique était prioritaire pour tenter de sortir de la crise du nucléaire iranien. Il a en revanche complètement ignoré la lettre que lui a envoyé son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad.

“Le premier choix, un choix qui portera ses fruits avec les Iraniens, c’est la diplomatie, a expliqué George W. Bush lors d’une conférence en Floride. Je crois que nous pouvons atteindre notre objectif par la voie diplomatique. Tout effort diplomatique doit avoir un objectif, et ici c’est précisément que les Iraniens ne se dotent pas de l’arme nucléaire et qu’ils n’aient pas la capacité de le faire”. Jusque-là, la diplomatie s’est toutefois avérée inefficace. Les membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne ont à nouveau échoué à se mettre d’accord sur le contenu d’une résolution contraignante pour Téhéran. La Russie et la Chine refusent que le texte fasse référence au chapitre VII de la Charte de l’Onu, qui ouvrirait la voie à un recours à la force. L’Indonésie, qui reçoit actuellement la visite de Mahmoud Ahmadinejad, a fait savoir qu’elle pourrait jouer un rôle de médiateur entre la République islamique et la communauté internationale.