DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Poutine tend la main à l'Europe dans le domaine énergétique

Vous lisez:

Vladimir Poutine tend la main à l'Europe dans le domaine énergétique

Taille du texte Aa Aa

Fort de son statut de premier producteur d’hydrocarbures mondial, le président russe souhaite renouer le dialogue après des semaines de tensions : “Je suis persuadé que la Russie peut s’assurer des positions dominantes et stables sur les marchés énergétiques à long terme. Et la Russie pourra jouer son rôle positif dans la mise en place d’une stratégie enérgétique européenne unie.”

A Bruxelles, l’ancien Premier ministre russe ne décolère pas. Mikhaïl Kassianov accuse le Kremlin d’utiliser le gaz comme une “arme politique”. Allusion à la crise qui a opposé Moscou à Kiev sur le prix du gaz et qui a directement affecté certaions pays-membres de l’UE : “C’est inadmissible de diminuer les livraisons de gaz dans le cadre de contrats signés, et de diminuer les livraisons dans les pays européens. C’est une position tout à fait inadmissible.”

En ligne de mire: Gazprom. Le géant russe contrôle 60% des réserves de gaz du pays. Un quart du gaz utilisé en Europe provient de Russie. Un problème potentiel pour cet expert britannique en matière de concurrence : “Le vrai problème, ce n’est pas tant la menace de l’arme énergétique, mais la mauvaise gestion de la compagnie Gazprom, ce qui rend les livraisons aléatoires.”

Les projets d’extension de Gazprom, notamment sa possible offre de reprise du britannique Centrica
inquiètent les Européens, en particulier après la brève suspension, en janvier, des fournitures de gaz à l’Ukraine.