DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgique : Anvers, itinéraire d'un enfant haineux

Vous lisez:

Belgique : Anvers, itinéraire d'un enfant haineux

Taille du texte Aa Aa

Le drame d’Anvers drame était-il prévisible, la presse belge s’interroge ce vendredi. Anvers, deuxième ville du pays attire une population multiculturelle importante. Revers de la médaille, l’extrême-droite y séduit plus d’un tiers des électeurs. La réaction du Premier ministre Guy Verhofstadt : “Nous devons éviter que notre société soit aspirée dans une spirale de violence et de haine. Notre société a toujours été une société tolérante et ça doit le rester.”

L’extrême-droite et Hans Van Themsche, c’est une affaire de famille. Son grand- père a combattu avec les nazis, sa tante est une parlementaire du parti nationaliste Vlaams Belang. Après avoir enfilé un long manteau noir, le tueur a acheté dans cette armurerie une carabine 9mm avec 20 cartouches, pour son raid meurtrier. Georges Lang lui a vendu l’arme, il est effondré. “Avec un événement comme celui de jeudi vous avez parfois songé à mettre la clé sous le paillasson?” demande le journaliste. “J’y ai pensé toute la nuit, monsieur”, répond George Lang, “je ne suis pas heureux avec ça”. Les crimes racistes se sont multipliés ces derniers jours en Belgique. Le cadavre d’un Marocain a été repêché mercredi dans l’Escaut, encore à Anvers.