DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgique, une marche silencieuse, contre la violence aveugle

Vous lisez:

Belgique, une marche silencieuse, contre la violence aveugle

Taille du texte Aa Aa

Ils étaient 300 vendredi matin à défiler à la mémoire des victimes du tueur d’Anvers. Des fleurs blanches à la main, ils ont emprunté le parcours du jeune skinhead de 18 ans qui a tué des étrangers jeudi au hasard, dans le centre de la ville belge.

“Pourquoi ?”, peut-on lire là où la jeune fille au pair africaine a été abattue, avec la petite fille belge de 2 ans qu’elle gardait. Le meurtrier, Hans Van Themsche, avait l’intention de tuer bien d’autres étrangers. Sans l’intervention du policier qui l’a stoppé dans sa course, c‘était assurément le bain de sang, comme le rappelle le cousin de la victime : “Nous voulons que justice soit rendue, ce n’est pas parce qu’on est noir que l’on mérite la mort, ce qui s’est passé c’est raciste, c’est purement raciste. Heureusement qu’il y a eu ce policier qui a pu arrêter ça, ça aurait pu être pire que ça”. Avant de semer la mort, Hans Van Temsche avait blessé une femme turque de 46 ans, ses jours ne sont pas en danger.