DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : le scandale des journalistes espions et espionnés

Vous lisez:

Allemagne : le scandale des journalistes espions et espionnés

Taille du texte Aa Aa

C’est une affaire qui prend de plus en plus d’ampleur en Allemagne… et qui met en cause les services de renseignement du pays. Selon des informations de plus en plus récurrentes dans la presse allemande, le BND, spécialisé dans les opérations d’espionnage à l‘étranger, aurait placé sous surveillance des journalistes pendant des années pour élucider une affaire de fuite dans ses propres rangs. Le BND aurait même soudoyé des journalistes pour lui fournir des renseignements sur le travail de leurs collègues.

Erich Schmitt-Enboom, ainsi, a été acheté par le BND, il connaît bien le système : “La Chancellerie donne beaucoup de liberté d’action au Président du BND, qui délègue cette liberté d’action à ses chefs de départements, qui la délèguent à leurs chefs d’unité, qui la délèguent à leurs opérateurs terrain, ce qui au bout du compte autorise des énormes transgressions”. Ces violations de la liberté de la presse auraient commencé dans les années 80. Réaction indignée du porte-parole de la Chancellerie allemande : “En aucun cas, le gouvernement fédéral ne voudrait faire de choses aussi déshonorantes, et il lutterait contre de telles choses si elles avaient existé”. Le BND est aussi au coeur d’une autre affaire qui scandalise les Allemands et sur laquelle une commission parlementaire a commencé à enquêter : le service de renseignements aurait, en 2003, fourni des informations aux troupes américaines sur des objectifs stratégiques à bombarder en Irak, au moment même ou le gouvernement Schröder s’opposait à l’invasion du pays.