DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet UE-Amérique Latine: accord sur la démocratie, pas sur l'énergie

Vous lisez:

Sommet UE-Amérique Latine: accord sur la démocratie, pas sur l'énergie

Taille du texte Aa Aa

Le quatrième sommet entre l’Union européenne, l’Amérique latine et les Caraïbes s’est achevé hier soir à Vienne, en Autriche. Les 60 pays participants ont notamment adopté une déclaration commune qui reconnaît le droit souverain des Etats à gérer et réguler leurs ressources naturelles, mais avec des régimes de régulation plus compatibles avec les règles européennes.

Le président de l’Union européenne, Wolfgang Schuessel:“Ceux qui veulent des investissements de l‘étranger doivent offrir une sécurité juridique. Parce que les investisseurs sont un peu comme des chevreuils timides, ils peuvent aller vite à investir ailleurs dans le monde.” La nationalisation des hydrocarbures en Bolivie a été au coeur des débats. Si le président Evo Morales a d’abord écarté toute indemnisation des compagnies étrangères, il a ensuite calmer le jeu:“Si la Bolivie n’appartenait à personne, maintenant c’est la terre des boliviens. Les entreprises qui respectent la loi de la Bolivie ont une sécurité juridique.” Les acteurs du sommet se sont également engagés à renforcer la défense de la démocratie, des droits de l’Homme et de l’environnement, tout en combattant la drogue et la pauvreté.Enfin, la photo de phamille a été troublée par une jeune femme en bikini, une militante de Greenpeace qui voulait protester contre la construction par l’Uruguay de deux usines de cellulose que l’Argentine juge polluantes.